Abordez votre vie différemment avec le système Kaizen

Abordez votre vie différemment avec le système Kaizen

Non, Kaizen n’est pas une nouvelle prise de Judo, mais c’est effectivement une approche japonaise, qui concerne la productivité. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1945, le Japon était en ruines. 

Le pays a dû repenser son approche pour développer une nouvelle pratique, Kaizen, afin de se remettre sur pieds économiquement. 

Si cela a pu réussir à tout un pays, vous pourrez probablement aussi en tirer quelque chose, n’est-ce pas ?

Qu’est-ce que le système Kaizen ?


Il s’agit d’un système d’amélioration continue, qui concerne absolument tout le monde dans l’entreprise, du PDG aux agents de nettoyage. Kaizen est un mot Sino-Japonais pour « amélioration ». 

Cela s’applique à tous les processus de l’entreprise, que ce soit la création, la production, la logistique, etc.

On se concentre sur des petites actions simples et faisables.

Elles s’accumulent avec le temps pour finir par produire des résultats impressionnants.

On élimine tout ce qui n’est pas essentiel (« lean manufacturing ») et on standardise pas mal de pratiques.

Cela peut bien entendu être étendu à d’autres pratiques, comme notre vie quotidienne ou notre travail personnel.

Kaizen est donc la philosophie et la science de l’amélioration constante et sans fin, du raffinement du travail.  C’est l’idée que rien n’est jamais fini, ou déclaré parfait; il y a toujours place à l’amélioration. 

Le Kaizen est un processus quotidien dont l’objectif va au-delà de la productivité. 

C’est aussi un processus qui, lorsqu’il est fait correctement, humanise le lieu de travail, élimine le travail pénible.

En effet, plutôt que de partir dans des délires de grandeur, mieux vaut partir de petit et augmenter progressivement son champ d’action.

Il enseigne aux gens comment faire des expériences sur leur travail en utilisant la méthode scientifique, et comment apprendre à repérer et à éliminer ce qui est inutile.

Dans l’ensemble, Kaizen suggère une approche humanisée des travailleurs et de l’augmentation de la productivité: l’idée est d’encourager le personnel de l’entreprise autant que de louer et d’encourager la participation aux activités Kaizen.

Une mise en œuvre réussie exige la participation des travailleurs.

Kaizen et management


Le Kaizen est la voie royale à suivre pour donner des objectifs atteignables.

En effet il est plus motivant de se dire qu’on va réussir sans trop de difficultés une série de petits travaux, que de se retrouver face à une seule tâche, gargantuesque.

Tout le monde préféra cela à un projet énorme sur un an dont on ne voit pas le bout. Les gros projets poussent les gens à la procrastination. Pas mal de personnes auront tendance à traîner le plus possible, car c’est décourageant.

Vous risquez donc d’avoir un travail rendu bâclé, car fait en catastrophe au dernier moment.

Kaizen en informatique

C’est vrai aussi dans le monde de l’informatique (mouvement DevOps) où on pratique le déploiement continu et l’intégration continue : pour éviter de casser le fonctionnement de systèmes complexes (application métier sensible ou site web à haute disponibilité), on fait de petites modifications régulièrement, afin de maîtriser le plus possible les effets de bord, et éviter toute mauvaise surprise, autant que possible.

Exemples d’applications du système Kaizen au quotidien 

Cette méthode des petits pas peut être utilisée dans votre vie de tous les jours.

Par exemple, au lieu de dire : « On rénove l’appartement de A à Z ! », il serait sûrement meilleur de partir sur : « On s’occupe déjà de bien faire la cuisine, et on verra le reste par la suite. » 

Et là vous pouvez encore découper en plusieurs tâches : « Je me donne la semaine pour sélectionner 3 cuisinistes dont j’aime le style et qui rentrent dans mon budget. »”

Nos vies actuelles nous sollicitent beaucoup, nous n’avons pas besoin d’avoir une pression importante en plus sur les épaules. Déroulons les choses une par une, avec méthode.

Célébrités qui utilisent le Kaizen

Les experts Lisa Nichols et Vishen Lahkiani savent utiliser le Kaizen pour vous aider à progresser à tous les niveaux.

Un autre exemple est le film « À la recherche du bonheur » avec Will Smith, qui incarne la vie de Chris Gardner.

Celui-ci était un vendeur qui s’est retrouvé fauché, et que sa femme a abandonné, avec son fils. Il s’est progressivement retrouvé SDF, à errer de foyers en refuges, essayant de subsister et de maintenir la vie de son fils tant bien que mal.

Ils se sont retrouvés à vivre une vie misérable.

Pourtant Chris Gardner ne s’est pas contenté de la situation. Il s’est battu pour son fils et pour lui-même : il s’est mis à étudier la bourse comme un forcené. 

Il a acheté quelques livres sur le trading et l’économie et a progressivement monté en compétence pour partir de 0 jusqu’à exceller dans ce domaine.

Finalement, il a décroché un travail de trader à Wall Street, s’est fait son expérience et a pu retrouver une situation honorable. 

Il a fini par ouvrir son propre cabinet de courtage et est aujourd’hui millionnaire. 

Quel chemin de croix pour se sortir de la rue, et quel exemple inspirant !

Il a écrit un livre sur son état d’esprit, quelle est sa logique et sa démarche dans la vie, qui s’appelle « Start where you are » (Commencez là où vous êtes).

En effet il conseille justement une approche similaire, qu’il nomme « pas de bébé » (baby steps) :

Les pas de bébé comptent aussi, tant que vous continuez à avancer. 

– Chris Gardner

À chaque jour suffit sa peine ! Essayons déjà de bien faire ce qu’on a à gérer aujourd’hui ! 

Personnellement je pense que c’est important d’avoir des objectifs motivants, donc avec pas mal d’enjeux.

Mais c’est vrai qu’il ne faut pas non plus que ça soit élevé au point de nous mettre en échec rapidement, par découragement ou parce qu’on serait écrasé par la charge de travail.

Progressez régulièrement et avec méthode et les résultats arriveront en temps et en heure.

Liste de livres à recommander :

  1. « Improve effortlessly: Seize what you deserve NOW ! » – Julien Sana
  2. « Start where you are » – Chris Gardner
[embedit snippet= »be-generic2020″]

Alors, quel est le premier pas que vous allez faire aujourd’hui ?