Voulez-vous enfin en terminer avec la procrastination ?

Voulez-vous enfin en terminer avec la procrastination ?

Je crois que tout le monde s’est déjà laissé aller de cette façon ! Des gens les plus paresseux aux plus courageux, il est toujours tentant de laisser couler et de se rassurer en se disant qu’on le fera un peu plus tard…

Ou encore on trouve des tactiques pour se tromper soit même en faisant un travail, mais qui est tellement plus facile ! Tout d’un coup, ça ne nous dérange plus de faire un coup de ménage ou de trier du courrier !

Ça vous parle ?

Alors est-ce un manque de discipline personnelle ?

Le souci est que ce qui semble être juste un petit report ponctuel peut devenir quelque chose d’habituel.

Et si on repousse sans cesse ce qui est important, on peut se mettre dans une situation délicate voir finir par gâcher sa vie. La procrastination est quelque chose dont on n’en parle pas, à laquelle on évite de penser.

Notre expert Jim Kwik, qui a développé des capacités cérébrales stupéfiantes, capacités qu’on pourrait presque qualifier de superpouvoirs, a beaucoup à dire sur ce sujet.

Il conseille entre autres de découper la tâche à faire en si petites actions que ça devient facile de le faire !

Ça vous prendra donc moins d’énergie de faire ça que de tenter de faire autre chose.

Il parle aussi d’être bon envers soit même.

En effet, plutôt que de se critiquer, de s’en vouloir, mieux vaut être bienveillant envers vous-même, se détendre et se focaliser sur la tâche à accomplir, sans jugement.

Votre vie sera bien plus agréable avec la satisfaction du travail accompli, plutôt qu’avec un sentiment de culpabilité persistant, vous ne trouvez pas ?

Piers Steel a assemblé et analysé une énorme quantité d’études sur la procrastination;

Son travail permet de recouper de nombreuses études de tous types à ce sujet, permettant d’observer sous différents angles, de nombreux groupes d’individus et de synthétiser au plus juste.

Ce qu’il en ressort, c’est que la procrastination ne vient pas tellement de peurs (d’échouer, de ne pas avancer…), ni d’angoisse ou de perfectionnisme. En revanche, l’autodiscipline et la confiance en soi sont en lien direct avec.

En effet, ce n’est pas la peur de vous louper qui va vous empêcher d’avancer sur un travail à rendre puisque de toute façon vous allez devoir rendre quelque chose et vous le ferez tant bien que mal. Mais si vous avez l’impression de ne pas en avoir les capacités actuellement, ou que vous n’arrivez pas à décrocher de YouTube pour vous y mettre, cela va effectivement vous pousser fortement à décaler la session de travail.

À présent, si je vous dis « Embrassez le crapaud « , ou encore mieux « Avalez le crapaud » ?

Pas très sexy ? C’est pourtant le concept phare de deux livres de l’immense Brian Tracy :

Commencez votre journée en faisant la chose la plus désagréable à faire !

Eh oui ! Ça peut sembler contre-intuitif, mais si à 9h30 ou 10h vous avez traité le sujet le plus délicat du moment, je peux vous assurer que votre journée va être beaucoup moins tendue !

Les tâches les plus utiles que vous puissiez faire chaque jour sont souvent les plus difficiles et les plus complexes. Mais les retours et les récompenses que vous obtiendrez en accomplissant ces tâches efficacement peuvent être énormes.

-Brian Tracy

combattre la Procrastination

Clin d’œil sur la paresse


Les Américains utilisent l’expression « Couch potato » (qui veut dire en gros « patate de canapé ») pour décrire quelqu’un qui reste à traîner dans son canapé, essentiellement pour regarder la télé. Ne soyez pas une couch potato !

Personnellement, j’ai remarqué plusieurs choses par rapport à la procrastination :

  1. Si une chose importante arrive, alors j’ai sacrément intérêt à la faire immédiatement ! Sinon je la mets en haut de la pile des choses à faire, et d’autres choses à faire viennent vite la recouvrir !
  2. Ne pas s’en vouloir si on passe par là actuellement ni si on fait une petite rechute. Accueillez donc les futures tâches à faire sans préjugé, et abattez-les tranquillement, une par une.
  3. Quand on a un gros travail à rendre, ça peut facilement nous décourager, et on reporte en se disant qu’il y aura toujours possibilité de rattraper le retard… Mais honnêtement, est-ce si dur d’écrire quelques mots ?
  4. Comme expliqué plus haut, il faut faire par mini-étapes.
  5. Personnellement pour l’écriture de mes livres interactifs, je me force à écrire juste… une phrase par jour ! Ça reste gérable ! De plus si je décris une idée, souvent ça se finit en 3 à 5 phrases au lieu d’une seule. C’est nettement plus satisfaisant de se donner un petit objectif qu’on dépassera sans effort.
  6. Si vous êtes réellement quelqu’un qui se définit comme paresseux/se, alors il est important de réaliser que finalement quelquefois effectuer l’action qu’on évite prend moins de temps et d’énergie que d’y résister. Si vous êtes un vrai paresseux/se efficace alors votre objectif est de moins vous fatiguer, donc le plus efficace est de faire les choses rapidement bien faites pour être tranquille et retourner se reposer, pas vrai ?
  7. Et enfin, le plus important, ce n’est pas parce que par le passé, ni peut être aujourd’hui, vous êtes comme ça que ça sera le cas demain. Rien ne reste totalement identique immuablement.

Alors, et si on mettait ça en place ?

Ne plus tolérer de repousser les choses importantes ? Ce n’est pas du tout une fatalité ! Il n’y a absolument aucune obligation que ça arrive souvent. Loin de là.

[embedit snippet= »mqaafr-generic2020″]

Que serait votre vie si vous faisiez toujours les choses importantes au bon moment ? Laissez-nous un commentaires avec vos techniques contre la procrastination !