Pratiquer le lâcher prise pour être libre de créer son bonheur

Pratiquer le lâcher prise pour être libre de créer son bonheur

Accepter les choses qu’on ne peut pas changer. Bien souvent plus facile à dire qu’à faire. Mais si je vous disais qu’apprendre à lâcher prise mène à la liberté ?

Seriez-vous prêt à tenter le coup et à relâcher ce qui ne vous sert plus ?

Le lâcher-prise demande une bonne dose de courage.

Néanmoins, apprendre à se détacher des choses sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle est une étape essentielle.

Dans cet article, nous verrons :

  1. C’est quoi le lâcher-prise
  2. Comment faire pour accepter une situation
  3. Comment lâcher prise au travail
  4. Et 2 exercices pour lâcher prise plus facilement au quotidien

Plongeons au cœur du sujet !

C’est quoi le lâcher-prise ?


Lâcher prise, c’est se donner des moyens pour relâcher nos croyances limitatives.

Aussi, les vieux concepts des générations passées qui ne s’adaptent plus à nous, pour devenir un être libre de créer son bonheur.

Nous vivons constamment pour les autres.

Nous voulons bien faire pour satisfaire nos parents, nous voulons être parfaits pour garder nos amis, nous désirons être appréciés de tous.

Pour cela, nous montrons une image de nous qui n’est pas vraiment qui nous sommes.

Lâcher prise c’est avant tout faire confiance en la vie et en ce que l’Univers nous réserve. Ne pas essayer de tout contrôler, avoir toujours foi, et considérer toutes les expériences comme des cadeaux sur notre chemin.

C’est aussi comprendre que l’échec n’existe pas, qu’il n’existe que des expériences, et peu importe le résultat celui-ci nous fera avancer.

Ainsi, lâcher-prise c’est ne pas être dans l’attente et s’attacher aux résultats. Alors même si aux yeux des autres notre projet est un « échec », dans notre cœur il restera une expérience concluante.

Finalement lâcher-prise c’est vivre dans l’acceptation totale de ce qui est.

C’est ne rien retenir, car retenir revient à s’attacher et s’enfermer. C’est apprendre à se détacher d’une personne au besoin.

Lâcher prise c’est se libérer !

Comment faire pour accepter une situation ?

Avoir le courage de changer ce qui peut l’être, accepter avec sérénité ce qui ne le peut pas et posséder le discernement nécessaire pour faire la différence entre les deux.

– Reinhold Niebuhr, théologien protestant

Accepter, c’est être capable de traverser des événements pénibles sans nous y opposer constamment. C’est aussi pouvoir se dire, par exemple: « J’accepte qu’une personne ait une opinion peu favorable de moi. ».

« Je constate que je ne peux pas changer le passé: il est donc plus utile d’arrêter de me battre. »

« J’essaie de voir les choses d’une manière plus positive. »

« Je peux trouver des aspects positifs à travers mes désagréments. »

Plus précisément, l’acceptation consiste à reconnaître l’existence d’un événement difficile, d’une émotion comme la colère.

C’est d’être capable de ne pas les juger continuellement.

lâcher prise travail

Comment lâcher prise avec le travail ?


Comment lâcher prise quand les relations au travail sont conflictuelles ?

Que vous avez des difficultés à travailler avec votre patron ?

Voici 5 étapes simples à essayer dès maintenant :

1— Identifier le problème

Quelle est la situation qui vous perturbe, vous blesse, vous inquiète ou vous stresse ?

Ce peut être une relation avec un collègue ou un supérieur, un dossier dans votre travail, un problème qui affecte votre santé.

2— Identifier le ressenti

Prenez pleinement conscience de ce que vous ressentez.

Quelles sont les sensations physiques ?

Ne refoulez pas ce que vous ressentez. Laissez ce sentiment ou cette émotion pleinement envahir votre corps et votre esprit.

3— Accepter la situation

L’acceptation de la situation est une clé essentielle du lâcher prise.

Cela signifie accueillir et recevoir ce qui est en arrêtant de s’épuiser et de lutter contre ce qui se passe.

Acceptez ce que vous vivez et lâchez les émotions négatives qui vous affectent.

4— Se détacher de la situation

Si vous n’arrivez pas à déconnecter, vous devez occuper votre mental pour le libérer.

Vous pouvez marcher dans la nature, aller au cinéma, aller faire du magasinage, aller vous faire masser, pratiquer un sport ou une activité manuelle.

Ainsi, vous serez détendu et vous aurez l’esprit clair pour être en contact avec vous-même.

5— Lâcher prise

Maintenant vous avez cessé de vous battre ou de vouloir tout contrôler.

Vous avez libéré votre mental et vous êtes dans le « ici et maintenant », vous allez pouvoir lâcher prise.

Connectez-vous à votre monde intérieur et faites comme si la situation ou le problème qui vous préoccupe était résolu.

excercises lâcher prise

Deux exercices pour lâcher prise plus facilement au quotidien


Vous aurez compris que le lâcher-prise, c’est se libérer de nos peurs et de nos résistances intérieures.

Tout ça dans le but d’accueillir de nouvelles sensations, pour changer notre mode de pensée et pour évoluer. C’est la liberté d’être soi-même et de nager dans le sens du courant.

1er exercice : danser, chanter et rire pour lâcher prise

Dans son best-seller « Cessez d’être parfait, soyez vous-même », la chercheure et professeure de l’Université de Houston au Texas, Brené Brown, est catégorique.

Selon elle, nous avons le chant, la musique et le rire en nous, et ce depuis le plus jeune âge. Seul problème, quand on devient adulte nous avons de plus en plus de mal à « prendre le risque de se montrer vulnérable en public » pour reprendre ses termes.

Or, oser danser, chanter ou rire, c’est oser laisser échapper quelque chose de soi.

La solution pour lâcher-prise ?

Danser seul ou accompagné ; chanter seul, dans la voiture ou en karaoké ; et accepter de rire un peu plus, pour un oui ou pour un non. Diaphragme décrispé et mâchoire détendue garantis !

2e exercice : se créer un « geste signal » pour lâcher prise

Dans son ouvrage « Se relaxer en 5 minutes par jour », Estelle Pouchelon évoque l’un des classiques en sophrologie.

Elle parle du geste signal » soit un petit geste, une parole ou un souvenir préalablement associé à un moment positif et que l’on va déclencher quand ça ne va pas.

Une sorte de bulle dans laquelle on ira se plonger si l’on ressent la moindre tension.

Pour cela, il est important de visualiser un moment, une odeur ou un objet qui nous apporte une réelle joie.

À force de répétitions, notre cerveau finira par intégrer ce moment de bien-être et sera déclenché dès qu’on le sollicitera pour aller mieux.

S’agripper à quelque chose qui nous empêche d’avancer, c’est comme ramer pour prendre le large sans avoir détaché le bateau.

[embedit snippet= »lbofr-generic2020″]

À propos de quoi avez-vous besoin de lâcher prise en ce moment ? Partagez-nous votre réponse dans les commentaires !