Apprendre la patience: un chemin de bonheur et de liberté

Apprendre la patience: un chemin de bonheur et de liberté

Restauration rapide, autoroutes, images instantanées, cacao instantané, café instantané, micro-ondes, nouilles instantanées, courrier express, messagerie rapide et instantanée.

Souhaitons-nous que nos vies soient instantanées ?

La patience n’est pas réellement le mot d’ordre de notre société occidentale consumériste. 

Au contraire, il faut être rapide, effectif, rentable; le temps c’est de l’argent et nous en voulons toujours plus.

Nous voulons tout, tout de suite, et maintenant.

Mais comme le dit si bien Shakespear:

Qu’ils sont pauvres, ceux qui n’ont pas de patience. 

Depuis la nuit des temps, les plus grands sages considèrent la patience comme étant l’une des vertus les plus importantes à développer. 

Il serait peut-être temps de commencer à les écouter et apprendre à donner du temps au temps.

Voudriez-vous en savoir un peu plus ?

Qu’est-ce que la patience ?


La patience est la capacité de voir, d’entendre, de goûter, et de sentir, aussi pleinement que possible les événements de votre vie sans combattre.

C’est avoir les yeux grands ouverts et être réellement conscient de ce qui est en train de se passer, sans résister. 

C’est accepter, supporter et tolérer avec sérénité une difficulté, tout en étant attentif à elle. 

D’ailleurs, le mot patience vient de « pâtir », signifiant souffrir. 

C’est accepter la souffrance avec l’espoir que le plaisir ou le bonheur vont arriver.

La patience est une vertu que vous pouvez développer; à l’aide du courage et de la constance, elle vous ouvrira les portes de la sagesse. 

Dans la plupart des religions, on retrouve la patience comme étant l’un des éléments essentiels du développement personnel et spirituel.

Pour le chrétien, la patience est un attribut de Dieu, c’est une forme de l’Amour.

Pour le bouddhiste, c’est une des perfections permettant d’atteindre l’Éveil.

Dans l’Islam, elle est un des signes de grandeur afin de pouvoir dominer son âme.

Être patient c’est accepter que l’on ne peut changer le temps. C’est accepter que certaines choses prennent du temps pour s’accomplir.

C’est laisser le temps au temps.

Être patient c’est lâcher-prise de notre désir de contrôle frénétique sur tout ce qui nous entoure.

Et savoir lâcher prise, c’est se libérer.

La patience amène donc la liberté; c’est pour cela qu’elle est une vertu.

Mais il est difficile d’être patient, car cela va à l’encontre de vos réflexes impulsifs qui sont en général de fuir ou de lutter. 

Et c’est également l’inverse de ce que tente de vous inculquer la société de consommation dans laquelle vous vivez.

Vous êtes totalement plongé dans un environnement qui prône l’impatience.

Et l’impatience peut faire des ravages; elle provoque la colère, la haine, la négativité.

Il n’y a pas de négativité qui soit pire que la haine et il n’y a pas d’ascèse qui soit meilleure que la patience. Pour cette raison, il faut sans cesse cultiver toute forme de patience.

-Le Bouddha

Il est toujours plus facile de s’irriter que de patienter, de crier sur un enfant plutôt que de le comprendre et de l’accompagner.

Mais si vous agissez de la sorte, c’est votre impatience et votre orgueil que vous développez.

Heureusement, la patience s’apprend, se travaille et se cultive. 

Être patient

Comment et pourquoi devenir patient(e) 

La divinité vous a donné des armes pour résister à tous les événements les plus fâcheux. Elle vous a donné la grandeur d’âme, la force, la patience, la constance. Vous devez vous en servir. 

-Epictète

La patience, mère de toutes les vertus, va vous permettre de transformer votre perception du temps. Elle va vous aider à devenir meilleur, à trouver la paix et le bonheur.

Vivez dans le moment présent

En règle général, l’impatience survient parce que nous pensons à l’avenir, au futur.

Nous attendons ou désirons quelque chose. Si nous ne l’avons pas rapidement, peut-être parce que nous avons été habitués à la gratification immédiate, alors l’impatience surgit.

Être dans le présent permet d’être très attentif et concentré, afin de déceler l’impatience surgir, et de ne pas se laisser surpasser par elle. 

Cela permet également de réussir à lâcher prise de nos désirs, de nos attentes.

Chez Mindvalley, nous suivons les conseils du moine Gelong Thubten afin de réussir à nous ancrer dans le présent, et à accepter de prendre ce qui vient, comme cela vient, avec calme et patience.

Acceptez de ne pas pouvoir tout contrôler

Nous pouvons appeler cela la main de Dieu, la fatalité, le destin, le Karma… Parfois, des événements surviennent et nous ne pouvons absolument pas les contrôler. 

Si nous luttons pour le contrôle, nous perdrons obligatoirement. 

La seule solution consiste à accepter ces événements, à laisser les choses suivre leur cours naturel.

Lorsque l’on comprend que chaque chose vient à point nommé, la patience devient naturelle, il n’y a plus aucune raison de s’énerver, de s’impatienter.

Prenez plus de temps pour faire les choses

Nous avons l’impression que plus nous avons fait de choses dans une journée, meilleure elle a été.

Nous devenons presque obnubilés par faire le maximum de choses, le plus rapidement possible.

Conséquences: impatience, stress, nervosité, éclats de colère.

Accordez-vous plus de temps pour accomplir vos tâches.

Ralentissez la cadence.

Prenez le temps d’observer, de sentir, prenez le temps d’avoir le temps.

Vous développerez considérablement votre patience, et vous commencerez à voir le temps d’un nouvel œil.

Changez votre point de vue sur la patience

Être patient vous permet de surmonter la colère, la négativité, de surmonter la douleur et la souffrance.

En la développant, vous développez également votre calme intérieur, votre paix, votre bonheur. Plus vous réussirez à être patient, plus vous serez heureux. 

Alors, pourquoi ne pas commencer à la voir comme votre allié, comme un moyen de vous diriger inexorablement vers la sagesse, vers le bonheur.

Lorsque l’on commence à considérer la patience comme une vertu, comme un moyen de se développer personnellement et spirituellement, il devient beaucoup plus facile de la pratiquer dans les moments difficiles. Jusqu’au jour où elle deviendra un trait de votre caractère.

apprendre à être patiene

La gratification instantanée, ennemi juré de la patience


Obtenir tout ce que l’on veut, quand on le veut. Pas de limites, pas de contraintes.

Si l’on désire quelque chose, quelques minutes après nous pouvons l’obtenir.

C’est comme ça que le monde fonctionne aujourd’hui, c’est comme cela que vous fonctionnez. 

La gratification immédiate vous permet de satisfaire instantanément ce manque, ce vide qui soudainement vous pousse à désirer. 

Mais cette gratification devient compulsive et addictive.

Que se passe-t-il lorsqu’il vous est impossible d’obtenir ce que vous désirez ?

Impatience, irritation, colère.

Voilà pourquoi cette méthode imprégnée dans notre culture consumériste est très dangereuse pour vous.

Elle vous mène à l’opposé de la patience.

Mais désormais, vous savez que développer la patience est une voie menant au bonheur.

Et n’oubliez pas: lorsque vous arrêtez de courir après le temps, que vous commenciez à devenir patient, c’est tout simplement une nouvelle vie qui s’ouvre à vous.

Alors qu’attendez-vous ?

[embedit snippet= »lbofr-generic2020″]

Et vous, comment avez-vous réussi à développer la patience ? N’hésitez pas à laisser un commentaire un peu plus bas !