4 Méthodes pour gagner du temps avec le Sommeil Polyphasique

4 Méthodes pour gagner du temps avec le Sommeil Polyphasique

Saviez-vous que Léonard de Vinci, le célèbre inventeur et artiste, ne dormait pas plus de deux à trois heures par jour ?

Et s’il était possible de réduire son temps de sommeil de plusieurs heures sans ressentir le moindre manque de sommeil ? Mais au contraire, se sentir plus en forme et énergique que d’habitude, devenir plus créatif et bien plus encore.

Si une méthode permettait réellement de bénéficier de tout cela, l’utiliseriez-vous ?

Cette méthode existe bel et bien; on l’appelle le sommeil polyphasique.

Qu’est-ce que le sommeil polyphasique ?


Le sommeil polyphasique consiste à répartir votre temps de sommeil en plusieurs fois au cours d’une journée de 24 heures.

Il s’oppose donc à notre mode de sommeil habituel monophasique de 8 h par nuit.

Ce mode de sommeil est très courant chez les espèces animales (environ 85 %), et le fut également chez l’homme avant l’arrivée de l’éclairage continu !

Il devait constamment se réveiller et être attentif pour se protéger des prédateurs.

De nos jours, ce type de sommeil est surtout pratiqué par les navigateurs solitaires, devant rester éveiller et faisant des siestes de 15 minutes toutes les 2 heures.

Moins dormir pour mieux dormir, c’est l’avenir !

Voici les 4 méthodes les plus connues de sommeil polyphasique


Le sommeil Biphasique

Vous le connaissez sûrement déjà.

Il consiste à supprimer 2 h de votre temps de repos habituel et à ajouter une petite sieste l’après-midi.

Vous pouvez par conséquent pratiquer cette méthode afin de gagner de 1 h 30 à 2 h par jour. Les anciennes générations savaient très bien que la sieste de l’après-midi avait de nombreuses vertus; elles n’avaient pas tort !

La méthode Everyman

Cette technique consiste en une courte nuit de 3 h de sommeil à laquelle vous ajouterez 3 siestes en journée d’environ 20 minutes.

Votre temps de repos est donc réduit à 4 h par jour.

Cette technique est la plus équilibrée, car elle permet tout de même que vous vous reposiez quelques heures d’affilée durant la nuit.

Imaginez tout le temps gagné grâce à cette technique. Temps que vous pourriez utiliser dans toute activité qu’il vous plaira.

La méthode Dymaxion

Cette méthode de sommeil fractionné nécessite déjà plus de rigueur et de discipline afin d’être mise en place et maintenue; il s’agit de faire uniquement 4 siestes de 30 minutes par jour. Réduisant votre temps de sommeil à 2 h par jour.

La méthode Uberman

Voici la méthode que pratiquait Léonard de Vinci.

Effectivement, il faisait 6 siestes de 15 à 20 minutes réparties sur 24 heures. Au bout de quelques jours de pratique, votre corps devrait s’y habituer, et vos siestes deviendront très récupératrices pour celui-ci.

Les points essentiels étant de réussir à se relaxer, et de ne jamais sauter de sieste ! Vous dormirez ainsi environ 2 h par cycle circadien.

Bien sûr vous pouvez ajuster ces techniques en fonction de votre chronotype, de votre impression et de vos préférences.

Le sommeil polyphasique vous permet de dormir moins tout en continuant d’atteindre un sommeil profond rapidement.

sommeil profond

Qu’est-ce que le Sommeil profond ?


Lorsque vous dormez, votre sommeil se déroule en plusieurs cycles, et chaque cycle de sommeil se divise en 4 phases distinctes:

  1. L’endormissement
  2. Le sommeil lent léger
  3. Le sommeil lent profond
  4. Le sommeil paradoxal aussi appelé REM

Le sommeil profond correspond donc à la 3e étape d’un cycle et représente 20 à 30 % du sommeil total.

C’est la phase de sommeil où vous êtes totalement endormi et où quasiment aucune influence extérieure ne peut venir vous réveiller. Vous êtes complètement coupés du monde.

C’est le sommeil le plus réparateur et donc le plus important. Vous récupérez physiquement de votre journée. Votre système immunitaire devient très actif et commence à nettoyer le corps et éliminer ses déchets.

Durant cette période, votre cerveau émet des ondes « delta » lentes et larges; ce qui signifie qu’il fonctionne au ralenti pour vous permettre de récupérer !

Si vous pratiquez l’une des méthodes Dymaxion ou Uberman, votre corps s’adaptera afin d’atteindre cette phase de sommeil profond très rapidement. Ainsi, votre dette de sommeil sera comblée.

Pour les techniques de sommeil Biphasique ou Everyman, vous gardez plusieurs heures de sommeil consécutives. C’est donc durant cette période que le sommeil lent profond sera atteint.

Cependant, lors des siestes il est important de ne pas entrer dans cette phase de sommeil, et donc de ne pas dépasser les 25 minutes de repos par sieste.

Bienfaits et Dangers du sommeil polyphasique


Très peu d’études ont été réalisées sur cette méthode de sommeil. Cependant, nous pouvons nous appuyer sur d’autres études ainsi que sur des témoignages de personnes l’ayant adopté.

Les avantages:

  1. Permet de remédier à l’insomnie dans certains cas
  2. Moins de sensation de fatigue
  3. Gain de temps considérable
  4. Augmentation de l’énergie
  5. Développement de la créativité

Tous ceux qui ont adopté ce type de sommeil nous expliquent qu’ils ont beaucoup plus d’énergie et de vitalité qu’auparavant.

Également, votre créativité s’en trouve largement augmenté, car le réveil est censé être le moment le plus créatif de votre journée.

Imaginez-vous vous réveiller 6 fois par jour !

Beaucoup de personnages et artistes très célèbres divisaient leur temps de sommeil afin d’en tirer avantage.

Que ce soit Léonard Da Vinci, Einstein ou Salvador Dali, tous dormaient très peu et faisaient plusieurs siestes par jour.

Le Dr Michael Breus explique également que mieux dormir vous permettra d’être en meilleure santé et de vous sentir beaucoup mieux émotionnellement.

Mais dans tous les cas, le sommeil polyphasique ne doit pas être pris à la légère. Cette technique devrait être réalisée dans de bonnes conditions, qu’elles soient physiques ou psychologiques.

Les dangers:

Difficulté à s’adapter à la vie sociale avec les nombreuses siestes

  1. Dette de sommeil
  2. Épisodes de dépression
  3. Irritabilité
  4. Perte de vigilance
  5. Hallucinations

Ce type de sommeil comporte des risques dont vous devez être conscient. Le manque de sommeil peut avoir des effets secondaires et conséquences graves sur votre corps et votre esprit.

Renseignez-vous et faites attention.

Et surtout, n’oubliez pas que le sommeil polyphasique ne signifie pas « absence de sommeil ». C’est répartir son temps de sommeil en plusieurs périodes, plus courtes.

Mais rassurez-vous, si vous le faites avec rigueur, discipline et vigilance, vous devriez voir votre vie transformée !

Je vous souhaite donc de bonnes nuits !

[embedit snippet= »lbofr-generic2020″]

Avez-vous déjà essayé l’une de ces méthodes de sommeil ? N’hésitez pas à partager avec nous en rédigeant un commentaire plus bas !