Comment le coach des X-Men Jim Kwik entraîne les mémoires, transcende les limites et crée des super-héros

Comment le coach des X-Men Jim Kwik entraîne les mémoires, transcende les limites et crée des super-héros

Jim Kwik était le « garçon au cerveau brisé. » Après un accident survenu à l’âge de 5 ans, il a subi de graves blessures à la tête. Aujourd’hui, il aide des milliers de personnes à transcender leurs limites et à libérer leur potentiel de super-héros en révélant le plus grand mensonge auquel nous croyons au sujet de notre cerveau.

De « Cerveau brisé » à Super Cerveau


Enfant, Jim Kwik se promenait à bicyclette en ville à la recherche d’un établissement de formation pour super-héros. Il l’avait lu dans ses bandes dessinées. Apparemment, l’école de ses super-héros préférés était située dans sa ville natale, Westchester, New York : l’école pour X-Men.

Les X-Men étaient ses super-héros préférés parce qu’il pouvait s’identifier à eux. Tout comme lui, ils ne « s’intégraient pas » non plus.

Et la plupart d’entre nous se souviennent à quoi ça ressemble de se sentir à part – mais cela n’aide pas lorsque votre professeur souligne en quoi vous êtes différent des autres enfants de l’école. Jim s’en souvient,

À l’âge de 9 ans, un enseignant m’a identifié comme « le garçon au cerveau brisé »

Son enseignant parlait des graves difficultés d’apprentissage que Jim avait développées après s’être blessé à la tête dans un accident.

Il avait une très mauvaise concentration, il ne comprenait pas les choses comme tout le monde, et les enseignants devaient se répéter 3, 4, 5 fois. Finalement, Jim acquiesçait de la tête et faisait semblant de comprendre pour apaiser l’enseignant.

Jim Kwik montre ses abilités
Jim Kwik montrant ses super capacités à Mindvalley A-Fest Montego Bay 2017.

Maintenant, il connaît les techniques les plus avancées pour apprendre quoi que ce soit, se souvenir d’un prénom ou d’un numéro. Et il forme des entrepreneurs de classe mondiale, des milliardaires de Fortune 500, des anciens présidents et des superstars sur la façon d’améliorer la performance du cerveau. Il a travaillé avec des personnes comme Jim Carrey, Elon Musk et Will Smith pour accélérer leur apprentissage et améliorer leur mémoire.

Comment a-t-il fait ce changement ?

« Mon inspiration était mon désespoir », déclare Jim. « J’ai eu la chance d’entrer à l’université à l’âge de 18 ans. Je pensais que la première année pourrait être un nouveau départ. J’ai pensé, peut-être que je pourrais avoir de meilleures notes à l’université. » Mais la situation s’est plutôt empirée. Il a commencé à prendre du retard à l’université, avec des piles de livres non lus sur son bureau et la pensée « Je ne peux pas continuer » qui lui traversait l’esprit.

Il ne mangeait pas. Il ne dormait pas. Il ne prenait pas soin de lui. Au bout d’un moment, il ne pesait plus que 53 kilos. Un soir, après avoir étudié intensément, il s’est évanoui et est tombé dans les escaliers. « Je me suis cogné la tête très fort. Encore une fois. » Il s’est réveillé deux jours plus tard dans une salle d’hôpital avec une deuxième blessure à la tête. « Je croyais être mort. »

Peu après son réveil, une infirmière est arrivée avec une tasse de thé chaud. « Il y avait une photo d’Albert Einstein dessus. L’opposé de ce qu’il pouvait ressentir à ce moment-là. » Quand il saisit la tasse, il put lire la citation : « Le même niveau de pensée qui a créé votre problème ne sera pas la solution à votre problème. »

Ce qui l’amena à réfléchir, pour la première fois, à un puzzle qu’il devait résoudre. « Je me suis posé une question importante : À quel problème suis-je confronté ? »

« Eh bien, répondit-il lui-même, j’ai un cerveau très lent. »

La prochaine question sensée semblait donc être : « Comment puis-je en faire un meilleur cerveau, un super cerveau ? »

Il cherchait les réponses à l’école, l’endroit que nous cherchons généralement pour apprendre. Il parcourut les centaines de cours du bulletin d’information sur les cours pour le prochain semestre. « Mais il s’agissait de cours sur ce qu’il faut apprendre, et non sur comment apprendre. » L’histoire, l’espagnol, l’anglais, les mathématiques, les sciences – tous ces cours étaient là. Mais il n’y avait pas de cours sur comment mieux apprendre.

Jim Kwik A-Fest
Jim forme le public à se souvenir du prénom de chaque participant sur scène au Mindvalley A-Fest Montego Bay 2017.

Jim s’est rendu compte qu’il devrait s’auto-instruire. Il étudia tout ce qu’il pouvait trouver : les théories de l’apprentissage des adultes et des intelligences multiples, les schémas de la mémoire, les astuces de lecture rapide, et bien plus. Soixante jours plus tard…

Une lumière s’est allumée. Je commençais à comprendre les choses pour la première fois. Je commençais à absorber des informations. C’est comme si je venais d’activer mon super cerveau. Mais, pourquoi avais-je souffert toutes ces années? Pourquoi ne nous enseignent-ils pas ça à l’école?

Si personne d’autre n’enseignait comment apprendre plus vite et mieux, Jim l’enseignerait lui-même. Il créerait sa propre « école de super-héros », où il pourrait aider les personnes en difficulté à briser leurs limites et libérer leur génie.

« Plus vite tu apprends, plus vite tu gagnes »


Combien d’entre nous font de l’exercice cérébral ? Comme tout autre muscle, le cerveau doit être exercé et entretenu. Sinon vous ne maximisez pas son potentiel. (Demandez simplement à Will Smith quels sont les deux exercices qu’il fait chaque jour pour optimiser ses performances.)

C’est plus important que jamais, dit Jim, lorsqu’il s’agit de faire face au flot de changements au 21e siècle. « La seule chose qui est absolument prévisible, c’est le changement. On dit que la personne moyenne d’aujourd’hui aura de 10 à 14 carrières différentes, parce que le monde change si vite. »

C’est pourquoi l’objectif de Jim est d’aider des personnes à libérer au moins 90 % du potentiel de leur cerveau.

C’est pour cette raison que nous avons créé la quest « Super cerveau ». Parce que, comment s’adapter, repenser, se réarmer, et surpasser cela? La seule façon, à mon avis, c’est votre capacité d’apprendre plus vite.

Selon Eric Schmidt, le président de Google, toute l’information que l’humanité a créée du jour zéro à l’année 2003 est créée tous les deux jours en ligne.

« Mais ton cerveau n’est pas livré avec un mode d’emploi. Tout ce que vous achetez est accompagné d’instructions, à l’exception de votre cerveau. » Et, malheureusement, les écoles ne nous fournissent pas vraiment les manuels scolaires avec ces informations sur la façon d’optimiser « l’atout richesse qui se trouve entre nos oreilles ». « Au lieu de cela, » déclare Jim, « nous nous noyons dans l’information alors que nous avons soif de la véritable sagesse. »

Il constate que « nous vivons à l’ère des voitures électriques et des vaisseaux spatiaux qui vont sur Mars, mais nos véhicules de choix lorsqu’il s’agit d’apprentissage sont des calèches. » La plupart des personnes doivent répéter ou relire des dizaines de fois avant de pouvoir absorber l’information. « C’est comme saisir avec deux doigts, au lieu de dix. Mais ces choses peuvent être entraînées. »

Imaginez si vous pouvez comprendre le fonctionnement du cerveau et que cela vous permettait de doubler votre efficacité et économiser ne serait-ce que 1 heure par jour. Vous pourriez récupérer 9 semaines chaque année.

Jim Kwik chez Mindvalley

Entraîner des super-héros et transcender les limites


Mais ce ne sont pas seulement nos méthodes d’apprentissage désuètes et la vitesse vertigineuse de l’information dont nous devons nous méfier ; ce sont aussi nos systèmes de croyances. Les engrenages invisibles de notre esprit qui nous font avancer ou nous font stagner.

« Beaucoup de personnes ont été démoralisées. Leur environnement – les médias, le marketing, la famille leur ont appris qu’ils ne sont pas assez. Leur foi en elles-mêmes, leur foi en leur potentiel, a pris un coup. » C’est pourquoi Jim dit,

Mon travail consiste à transcender. Il s’agit de mettre fin à cette hypnose de masse selon laquelle nous ne sommes pas assez, que nous ne sommes pas assez intelligents, que nous ne sommes pas assez bons… ainsi de suite. Je veux interrompre et briser cette croyance limitante.

Peu importe à quel point les temps sont difficiles, Jim déclare que cela révélera davantage qui nous sommes réellement.

C’est pourquoi les super-héros ont une place spéciale pour Jim : Nous pouvons tous nous voir faire ce même voyage héroïque dans notre propre vie.

Jim a eu l’occasion de travailler avec des super-héros après avoir donné une formation en entreprise à la 20th Century Fox. Le président l’a remercié en faisant visiter personnellement le Fox Lab à Jim. Jim y a vu une affiche de Wolverine.

« Je me suis illuminé », raconte Jim, « et le président l’a vu. Je lui ai dit que tous les week-ends, j’avais l’habitude de me promener dans mon quartier quand j’étais petit, essayant de trouver l’école, parce que je voulais m’enfuir de la maison et aller dans cette école de superhéros avec les mutants. Parce que je voulais trouver mes super-pouvoirs. »

Le lendemain matin, le président est allé chercher Jim à l’hôtel et l’a amené prendre son avion privé – avec toute la troupe des X-Men.

Jim était assis entre Halle Berry et Jennifer Lawrence, à côté de Hugh Jackman et Patrick Stewart, dans l’avion qui se rendait à Comic Con. La semaine suivante, Jim a formé la troupe des X-Men à la lecture rapide des scripts, à la concentration sur le plateau et à la mémorisation de leurs textes plus rapidement et mieux.

« Mais le meilleur, c’est quand je suis rentré chez moi. Il y avait un paquet qui m’attendait, de la taille d’un téléviseur. Je l’ai ouvert et j’y ai trouvé cette photo de moi et de toute la troupe des X-Men. »

Jim Kwik et X-men
Jim posant avec les super-héros qu’il a formés pour les X-Men.

Et il y avait une note du Président à l’intérieur :

Jim, merci infiniment d’avoir partagé tes « superpouvoirs » avec nous. Je sais que depuis ton enfance, tu cherches ton école de super-héros. Voici ta photo de classe.

Il s’avère qu’en créant sa propre école de super-héros, il a attiré celui qu’il avait cherché toute sa vie.

Vous pouvez en savoir plus sur Jim Kwik et son programme Quest Super Cerveau ici.

[embedit snippet= »sbfr-generic2020″]

Quel est ton super-héros préféré ? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous.